On dit toujours que les livres et les libraires ont des histoires...Ce n'est pas moi qui vais vous dire le contraire ! Mais tout çà est très particulier et parfois très fusionnel ! J'ai un rapport aux livres qui est assez spécial et j'ai un très grand respect pour cet objet que je manipule le plus dans une journée (après mon iphone j'en conviens !). Il y a des livres auxquels je m'attache plus que d'autres, avec lesquels j'ai vraiment une histoire et d'autres qui me laissent complètement indifférents mais ce n'est pas pour autant que je les maltraite ! Un livre restera toujours un objet important, le travail d'un auteur et rien que pour cela, il faut en prendre soin.

Ma plus grande histoire avec un livre c'est avec l'Atelier des miracles avec qui je continue de vivre une grande aventure...Dernièrement j'ai vécu des grands moments avec Les Brumes de l'apparence de Frédérique Deghelt... Je crois qu'il se passe vraiment quelque chose ,qu' il y a des suites à la lecture de ce livre ! J'en ai fait les frais : J'étais au magasin, dans mon bureau et c'est très rare que je lise en plein après-midi mais j'étais tellement envoutée par cette lecture que je voulais vraiment la terminer. Mon associée avait un problème avec l'ordi et m'a demandé de venir voir. Je suis donc allée, le livre à la main, regarder de plus près. Je lui dit attends je vais juste virer la clé usb et à ce moment là j'ai pris une décharge électrique comme jamais ! Le truc improbable mais qui fait très mal quand même ! Surtout qu'il n'y avait aucune raison pour que je prenne le jus comme çà ! Enfin, cela a bien fait rire mon associée, moi un peu moins ! Ca c'est le premier épisode !

Le jour de la sortie du livre, je le mets bien en place tout est parfait quand on m'appelle pour attraper un livre de poche qui était trop bas pour une cliente. Je m'exécute et au moment de me relever je reçois sur la tête 10 ex de La grand mère de Jade, un livre de Frédérique Deghelt ! Il y avait une chance sur 1000 pour que je prenne des livres sur la tête et il fallait que ce soit celui là ! Il parait que le hasard fait toujours bien les choses...mouais ! Le soir je rentre et j'avais rapporté deux affiches, une avec la pub du livre et l'autre avec une photo de l'auteur. Dix minutes après je vois Ghost, couché sur la photo et impossible de l'approcher il est en mode body guard ! Et là je me dis les fantômes sont parmis nous et j'éclate de rire !

Il y a une vingtaine de jours, j'étais chez moi en train de parler au téléphone avec ma belle-soeur du salon du livre et je ne sais pas comment j'en viens à lui parler de mes dernières bonnes lectures et j'évoque Les Brumes de l'apparence et juste après alors que j'avais remarqué qu'il y avait un problème sur une vitre je me suis approchée et immédiatement j'ai entendu une petite voix intérieure qui me disait "recule". J'ai reculé et dans la minute qui a suivie, la vitre a explosée et un gros morceau de verre est tombé ! J'aurai pu avoir très très mal ! Là je crois que ce n'est plus le hasard...

Et la dernière en date, c'était mercredi, dans les réserves, je passe devant l'étagère où il y a une grande partie du stock des livres. Alors c'est vrai j'ai un peu touché un montant mais sans plus et là j'ai tous les exemplaires des Brumes de l'apparence qui me tombent dessus ! Je pense qu'il se passe un truc entre ce livre et moi ! D'ailleurs, quand j'ai reçu un deuxième exemplaire de la part de l'éditeur, au lieu de l'offrir à une amie, je l'ai gardé précieusement, comme par superstition ou pour conjurer le sort ! Je sais c'est bête mais je suis comme çà ...

Ah le pouvoir des livres quand même...Il y a un autre livre avec qui j'ai des affinités, une histoire qui commence, un lien assez important voir fort. Ce livre, La blancheur qu'on croyait éternelle de Virginie Carton, m'a empêché de lire pendant une semaine (ce qui ne m'était pas arrivé depuis l'Atelier), il a occupé pas mal de mes pensées, il a beaucoup attiré mon attention, il m'a touché...Il fallait que j'en prenne soin et que je m'en occupe en quelque sorte ! Notre première rencontre fut virtuelle car c'est sous format numérique que je l'ai lu et j'avais hâte de passer du "virtuel" au "réel" ! Quand le livre est arrivé par la poste, c'est avec une certaine émotion que j'ai sorti le livre de l'enveloppe...Il se matérialisait enfin pour moi ! J'avais entre les mains le livre qui m'avait tapé dans l'oeil ( oui, il m'a aussi flingué ma cicatrice dans l'oeil !), mon livre coup de coeur...Mon premier réflexe a été de le serrer contre moi et après de le feuilleter et d'ouvrir une page au hasard ! Je ne sais pas l'expliquer mais ça faisait du bien de lire ces quelques lignes familières...Je pensais déjà au projet de ma lecture bis et ça allait être trop bon ! Encore aujourd'hui, il m'arrive dans le magasin de le prendre et de le regarder, comme dans un moment suspendu et je le repose délicatement...

Il y a des choses et des relations qui ne s'expliquent pas mais qui se vivent ...